© 2015 by Flotographie.com Proudly made by Wix.com

Finale de la Coupe de France des Rallyes 2018.

 

Fin septembre, la clôture des engagements est passé, malheureusement l'idée de participer à la Finale des Rallyes s'envole... L'idée même d'être au départ n'existe plus. Tellement dégouté que je ne regarde même plus toutes les informations qui passent sur facebook où sur les sites ou forums spécialisés.

Le 03 octobre, jour de l'anniversaire de ma mère pour l’anecdote, Loïc reçoit sur un appel pendant ses heures de travail. Suite à un désistement de dernière minute, on est qualifié à la Finale. Sur le coup on ne sait pas si on doit en rire ou en pleurer...
Content qu'un petit rêve se réalise, mais en même temps la voiture est toujours en morceaux après la sortie, puis on avait vraiment plus la tête à ça.

Après mure réflexion, le choix est fait ! On fera tout pour être au départ, mais il ne va pas falloir chômer...

Le 04 Octobre, Loïc est son père arrive à poser à des vacances, l'aventure est lancé.
La nouvelle caisse est entièrement démontée, il n y a même plus les pavillons et les montants de pare brise... Et il nous reste moins de 13 jours pour tout reconstruire.

Le 15 Octobre, la voiture est sortie de peinture et le remontage a débuté ! Il reste juste 3 jours avant de prendre le départ... Plusieurs personnes nous disent que c'est totalement impossible. On travaille d'arrache pieds pour que la voiture soit prête... Souvent de 8h30 à 2/3h du matin quasiment non stop.

Le 16 Octobre, le moteur a pris place dans le compartiment, ça commence à ressembler à une vraie auto, mais on a pris pas mal de retard à cause de contre temps...

Le 17 Octobre, la voiture est reposé sur ses roues, mais encore une fois beaucoup d'imprévus nous on fait perdre du temps.

Le 18 Octobre, il était prévu de prendre la route pour Chalon sur Saône à 12h, malheureusement ça ne sera pas possible... Ça sera sur les coups de 19h que la voiture est presque terminé.

Et c'est maintenant partis pour 3h de route, l'organisation nous a appelé car on est le seul équipage à ne pas avoir récupéré le road book pour les reconnaissances.

Le 19 Octobre, c'est partis pour les reconnaissances. Normalement elles doivent être faite sur 2 jours, mais pour nous ça ne sera pas possible. Il reste seulement 1 journée avant le départ du rallye... Pour couronner le tout, en plus de la fatigue accumulé depuis plusieurs jours, on a tous la crève.
Les recos sont très compliqués, on a du mal à se mettre dedans ...
Après une grosse journée sur les routes, il est temps de passer les vérifications administratives (A 3min de la fin...) et les techniques avant de pouvoir rentrer la voiture en parc fermé.

Le grand jour est arrivé, le prologue débute à 11h08, mais vu qu'il y a 213 engagés et qu'on est le numéro 188, on ne partira pas avant le début d'après midi ! Donc on en profite pour bien dormir.

Côté concurrence, on est 17 au départ. Mais c'est tous les meilleurs de pilotes de France qui se retrouvent contre nous... En général on est dans les temps de LEVEQUE, et on roulé à peu près au même niveau que GIBAUD au Pays du Giers... Après on ne s’attend pas à le suivre ici, car il est sur son terrain, puis ça va être compliqué de retrouver confiance après notre sortie de route.
Même si on part avec plusieurs handicapes, on ferra tout pour être à la meilleure place. Par contre le parcours est ultra rapide, et sale.

PROLOGUE : BOUZERON (9.920 km)
Cette spéciale ne compte pas pour le classement, elle est juste là pour nous reclasser avant le départ du vrai rallye, et aussi éviter la nuit pour les plus rapides dans l'ES1.
De notre côté, on attends pas grand chose de cette spéciale... Juste essayer la voiture, qui a juste roulé 1km avant le départ et essayé de reprendre confiance...
Côté ressentis c'est très mauvais, la voiture est inconduisible, on arrive pas à se lâcher... On se prend déjà une grosse valise, notamment par les locaux. Bref ça commence mal mais on s'en douter un peu. Ce qui est rassurant, c'est que plusieurs personnes ont trouvé bizarre le comportement des autos.

Classement spéciale : (17 Concurrents au Départ)
1. COUDENE 5.47.2
2. GIBAUD 5.52.1
3. BOUTINAUD 5.55.7
4. BADIOU 5.56.6
5. BERMOND 6.00.7

12. NOUS 6.17.5

163ème au Scratch - 41ème du Groupe N - 12ème de Classe 2

Lien Strava :
https://www.strava.com/activities/1917907626

Idéal pour bien faire monter la pression... On s'est perdu sur le parcours de liaison... 2 rues parallèle, on a pas fait gaffe et surpris par des jeunes qui nous on traversé devant on s'est retrouvé dans une rue à sens unique... Obligé de faire le grand tour pour essayer de retrouver la liaison, ce qui nous a fait arriver pile poil au pointage... Parfait pour se mettre en condition....

ES1 : BOUZERON (9.920 km)
Contrairement à pas mal des autres concurrents on s'élancera de nuit dans cette spéciale. Donc forcément, on sera pénalisé par rapport à certains. Ce n'est pas encore ça, mais on arrive à retrouver un petit peu confiance, et la voiture se comporte beaucoup mieux. On est très loin de notre niveau habituel qui est proche de LEVEQUE, mais c'est déjà ça, surtout qu'on a roulé plus vite de nuit que de jour.

Classement spéciale :
1. BOUTINAUD 5.48.1
2. COUDENE 5.48.8
3. GIBAUD 5.49.0
4. MEA 6.01.3
5. BADIOU 6.02.7

10. NOUS 6.12.4

Classement Général :
1. BOUTINAUD 5.48.1
2. COUDENE 5.48.8
3. GIBAUD 5.49.0
4. MEA 6.01.3
5. BADIOU 6.02.7

10. NOUS 6.12.4

132ème au Scratch - 32ème du Groupe N - 10ème de Classe 2
Lien Strava :
https://www.strava.com/activities/1917906070

ES2 : JAMBLES (19,100 km)
On essais de s'appliquer de bien rouler, malheureusement on perds rapidement confiance... Sur plusieurs intersections, épingles après des virage ultra rapide à plus de 140km/h, les 4 roues bloquent et on se retrouve à faire la luge sur quelques mètres... Du coup les derniers km sont compliqués, et le manque de confiance me fait faire quelques erreurs sur les notes.

Classement spéciale :
1. GIBAUD 11.46.6
2. COUDENE 11.48.3
3. BOUTINAUD 11.48.3
4. BERMOND 11.58.3
5. LEVEQUE 12.04.3

10. NOUS 12.22.2

Classement Général :
1. GIBAUD 17.35.6
2. BOUTINAUD 17.36.4
3. COUDENE 17.37.1
4. BERMOND 18.01.8
5. LEVEQUE 18.08.8

11. NOUS 18.34.6

135ème au Scratch - 32ème du Groupe N - 10ème de Classe 2
Lien Strava :
https://www.strava.com/activities/1917909136

Fin de la 1ère étape, on rentre 11ème de Classe... Faut être réaliste on ne pourra jamais finir devant ici... Du coup l'objectif de la 2nd étape sera de rentrer dans le Top10, se rapprocher des meilleurs et reprendre confiance en nous, et reprendre nos marques pour retrouver notre niveau pour la saison prochaine.


ES3 : SAINT MARTIN (20.200 km)
Encore une fois, au vu du nombres de participants, on a profite pour dormir un peu et se reposer. On repart confiant dans cette spéciale avec une envie de vraiment bien faire. Le départ est lancé, on essais de vraiment bien s'appliquer. Tout va bien, on est pas à l'attaque mais ça roule bien. A un moment, sans vraiment comprendre, alors qu'on est lancé à fond de 3, le 2nd rapport s'enclenche au lieu de la 4ème... Résultat on fait un gros sur-régime. Rapidement un bruit apparait dans la voiture... On comprend rapidement que l'aventure va bientôt se terminer. On continue tout de même à rouler, mais d'un coup l'embrayage décide de nous lâcher...
Dégouté mais c'est le jeu... En espérant que le moteur n'a pas été abimé au passage !

Ce qui est encore plus dure à encaisser, c'est tout le boulot qu'ont accomplis Loïc et ses parents pour qu'on soit au départ, pour ne finalement pas terminer... Oui le classement avait une importance sur une épreuve comme celle ci, ça aurai été l'accomplissement de notre saison... Mais juste le fait de franchir la ligne d'arrivée et de rentrer en parc fermé nous aurai vraiment rendu super heureux.

Pour info, notre ami Maxime LEVEQUE termine 4ème... On aurai peut être terminé à peu près au même endroit en temps normal... Les 3 premiers étaient intouchable.

Lien Strava :
https://www.strava.com/activities/1917909842

On en profite pour voir les copains rouler au bord de la route... Le soir venu, on décide avec Loïc de rentrer tout de suite, histoire de pouvoir profiter du dimanche. Ses parents décident de rentrer tranquillement le lendemain.

On avait prévu d'arriver vers 00h/00h30 à la maison, malheureusement le camion d'assistance en a décidé autrement... A 1h du but, le moteur nous lâche sur l'autoroute... Obligé d'attendre une dépanneuse...
Loïc rentre en taxi pour chercher une voiture, histoire de vider un maximum le camion et récupérer la voiture de course sur la remorque... On est rentré du coup à la maison à 7h du matin...

Un grand merci au dépanneur du Garage des Sports de Vienne qui a patienté de 2h jusqu'à 4h du matin avec moi ! Vraiment au top. Merci aussi au Gendarme qui rentré de sa garde et qui c'est arrêté, ainsi qu'aux Patrouilleurs qui ont été au top !

La suite au prochain rallye, surement en Juin avec Loïc, et j'espère pour ma part pouvoir faire rouler ma Saxo avant.