© 2015 by Flotographie.com Proudly made by Wix.com

Granfondo TopVelo Mormoiron 2019

J'étais partie pour faire une bonne semaine de repos avant de prendre le départ de la Granfondo à Mormoiron, mais on m'a proposé de me faire le Ventoux le mercredi, donc c'était une bonne occasion de se tester.
Montée assez concluante, car j'ai amélioré mon chrono de 12min.

J'enchaine avec une sortie récupération le jeudi, et toujours de superbes sensations... Malheureusement je n'avais pas prévu de devoir rester presque 12h debout le vendredi, sous les 1ères grosses chaleurs de 2019...

Pour couronner le tout, je n'avais pu trouver un hôtel à temps, donc je suis obligé de rentrer chez moi à plus d'1 heure de route... Résultat j'accumule beaucoup de fatigue en quelques jours...

Le samedi matin je me réveil à 5h30, et je sens que ça va être compliqué ! J'ai déjà d'énorme courbatures comme si j'avais déjà fait une compétition déjà la veille...

J'arrive sur place comme d'habitude 1h/1h30 avant le départ pour préparer sans pression. La pluie était annoncé, mais finalement on aura un temps quasi parfait.

Du beau monde est au départ de cette cyclosportive, Jeannie Longo, Ricardo Ricco et Georges Chappe, on a le même luxe d'avoir Mr Davide Campagnolo dans la voiture ouvreuse.

Assez content, je suis en 2ème ligne sur la pré-grille, malheureusement des gens vraiment pas correct en profitent pour resquiller au départ en passant devant tout le monde ou sur les côté du SAS, sans même le faire discrètement. Dommage, du coup je me retrouve un peu plus reculé dans le SAS.

Le départ est donné, j’essaie de remonter dans le peloton pour aborder la 1ère difficulté dans les premières positions... Obligé de faire quelques efforts à cause de certains coureurs qui se laissent volontairement décrocher, et du coup forment des cassures, mais j'arrive à me replacer assez facilement dans le groupe de tête, en compagnie de Jeannie Longo.

Certains tentent de s'échapper du peloton, je suis bien placé pour suivre, mais je me dis que c'est vraiment trop tôt.

La pente commence à s’élever pour la 1ère difficulté de la journée, 15km à 4% de moyenne. Dans une épingle au pied, je prends bien à l'extérieur pour éviter de me prendre la pente trop raide, surtout que je sent que je n'ai vraiment pas de bonnes jambes et en plus je commence à avoir des maux d'estomac... Et là c'est 1er coup dure, une demoiselle assez charmante fait un écart et m'envoie dans le bas côté... J'évite la chute, mais du coup je me retrouve quasiment arrêté...

Je perds du coup pas mal de positions dans le peloton, et j'ai du mal à relancer la machine... Malheureusement je décroche à ce moment là des bonnes roues, et j'ai vraiment du mal à retrouver un second souffle...

Quand les jambes reviennent un petit peu, j'ai perdu énormément de position et je me fait violence pour essayé d'accrocher un petit groupe. Au sommet de la 1ère difficulté après 45min d'effort, je retrouve des sensations

S'en suit une descente de 20km assez roulante, je me dis qu'on va pouvoir reprendre un peu de temps ici, mais on est que 3 à bosser alors qu'on est assez nombreux... J’essaie de relancer à plusieurs reprises, mais à chaque fois qu'on passe un virage un peu serré, et que je regarde derrière, je distance le groupe de plusieurs dizaine de mètres... Je décide du coup de me relever et de me remettre à l'abris.

Au pied de la 2nd difficulté, 14km à 4%, j'ai vraiment du mal à inverser la machine et je décroche du groupe... Je retrouve des jambes au bout de 5km, mais le mal est fait.

On arrive malgré tout à reconstituer un groupe de 6 personnes après les 1ers lacets de la descente, il reste à ce moment là 20km. Encore une fois, on est que 3 à collaborer, dommage car cette descente technique (c'était la 1ère difficulté de la journée) peut permettre de faire une bonne remontée, surtout que c'est une spéciale de Rallye de Venasque, donc les traces de freins des autos au sol, nous permettent de savoir quant il faut freiner, et quant on peut passer "à fond"

Comme dans la 1ère descente, dès que je prends un virage serré, je décroche quasi à chaque fois les autres du groupe... C'est assez frustrant, car je descends pourtant avec une grosse marge de sécurité, car la route a pas mal de trous par endroit. D'ailleurs ça m'a causé une petite frayeur dans un virage Droite-Gauche, où je me retrouve sur une grosse bosse à l'intérieur qui m'a fait perdre l'avant... Heureusement j'ai le bon réflexe d'ouvrir le virage pour reprendre du grip.

Sur le pied, on arrive sur une partie assez roulante, chose qui m'arrive très rarement, je pousse ma petite gueulante pour que tout le monde collaborent... Je ne leurs demande pas des miracles, juste de faire des relais rapide pour qu'on puisse un minimum se reposer et arrêté de casser le rythme... Car à plusieurs reprises on s'est retrouvé en mode tout le monde se regarde, quasiment à l'arrêt, comme si on était en train de se disputer la victoire à quelques kilomètres de l'arrivée... Alors qu'en faite on était plus proche de la 100ème place que de la 1ère...

Les 2 autres personnes me soutiennent et les autres commencent du coup à passer... Sauf au moment ou un *** (^^) passent 10km/h plus vite que tous les autres et fait exploser tout le monde, avant de ralentir et repasser derrière...
Résultat, comme au début on se retrouve 2/3 à collaborer jusqu'à l'arrivée alors qu'on aurai pu revenir sur un paquet de monde.

On arrive dans le dernier rond-point, virage à droite et on attaque une petite côte de quelques centaines de mètres avant de franchir la ligne d'arrivée. On a rien à jouer pour le classement, donc je décide de monter normalement au niveau des 2 personnes avec qui on a bossé depuis de nombreux kilomètres...

Sauf que le *** d'au dessus, décident de passer devant, je me mets dans sa roue et là, après avoir fait le raton depuis plus de 50km, il se met à sprinter pour finir devant nous... Sacré mentalité...

Je termine 82ème sur 200 personnes au départ. Je penses qu'il y avait moyen de faire beaucoup mieux avec mes jambes du Ventoux, mais je ne les avais malheureusement pas ce jour là...

Lien Strava :
https://www.strava.com/activities/2396309597

J'ai été tellement frustré de ma performance, que je viens de m'engager à la MedioFondo Mont Ventoux Beaumes-de-Venise ce samedi. Parcours de 98km avec ascension du Ventoux par Malaucène au milieu, donc à suivre ^^