© 2015 by Flotographie.com Proudly made by Wix.com

Corima Drôme-Provençale 2019

 

Je participai ce week-end à la 2ème épreuve de ma saison... L'objectif est surtout de tenir le plus longtemps possible et d'engranger des kilomètres... Surtout que j'ai exposé une bonne partie de la journée du samedi, et la position debout ne m'a pas vraiment aidé...

Mon hôtel est à 4/5km du départ, donc je décide d'y aller en vélo pour me décrasser un peu, surtout que j'ai réussis à me faire une bonne crampe aux mollets le matin dans mon lit...

Il fait beau, mais malheureusement on a un vent vraiment énorme... Ils indiquent des rafales à 80km/h, je sens que ça va être compliqué... Souvenir au passage de ma Corima 2016 où j'avais du repasser le petit plateau sur du plat, tellement que ça soufflait fort...

J'ai le choix entre 3 parcours, un de 74km, un autre de 105km et le plus grand qui fait 144km. Au vu de la météo, et de ma condition mon choix de partir sur le plus petit parcours se fait, sans grande hésitation.

J'arrive 45min avant le départ, et il y a bien déjà 100 personnes dans le SAS, (1500/2000 au départ au total) sans compter les prioritaires... Donc je m'empresse de rentrer dedans... S'en suit une longue attente par 6 degrés... On se gèle vraiment, vite que le départ soit donné.

On sent déjà la pression, plusieurs personnes chutent aux abords du SAS en prenant les rails du Tram... Heureusement sans gravité.

Le départ est enfin donné en neutralisé jusqu'à la sortie de Montélimar, bonne idée surtout au vue de la tension dans le peloton...
J'ai un mauvais pressentiment, je ne sais pas, je ne sent pas du tout les premiers kilomètres... Donc plutôt que de frotter comme j'ai l'habitude de faire pour remonter, je fais super attention et prend mes distances...
Au vue de toute les chutes au départ, des terres pleins, des vagues de certains et des coups de patins, je suis vite conforté dans mon idée...

Arrivée à la sortie de Montélimar, petite erreur de ma part... Je pensais qu'il fallait prendre tout droit au rond-point, alors qu'il fallait prendre la 1ère à droite, et vue que je suis à gauche de la route... Résultat une bonne centaine de personnes me dépassent au pied de la 1ère petite difficulté...

J'arrive à limiter la casse au sommet, et m'insérer dans un gros groupe. On se retrouve sur une grande nationale et ça roule vraiment fort... (43km/h de moyenne sur 3km). J'essaie de me replacer à l'avant du peloton, mais c'est compliqué car ça roule à 2/3 de fronts max, il y a un gros vent de face, et pas mal de personnes font des cassures... Résultat le groupe se coupe en plusieurs morceaux, j'arrive à reboucher le trou à l'avant, mais j'ai du déjà me faire mal...

On arrive rapidement à la deuxième difficulté et mes talents de grimpeur se font sentir... Comme malheureusement bien souvent, je recule petit à petit dans le groupe et je finit par décrocher... La côte fait seulement 2% de moyenne, mais avec le vent c'est vraiment compliqué...
Je connais bien cette route pour rouler dessus lors du Rallye Automobile de l’Écureuil, et je sais qu'il y a énormément de plaque de goudron noir... Et j'ai du coup du mal à me lâcher dans la descente, surtout qu'elles sont bien brillante... Mon instinct avait encore vu juste, car à la sortie d'un petit coup de cul, je vois un amas de vélo sur la droite de la route, et plusieurs coureurs au sol... J'espère que ce n'est pas trop grave.

Les difficultés s'enchainent et je me retrouve rapidement isolé, et je vais faire à partir de ce moment là, presque 40km quasiment en solitaire... J'ai d'ailleurs rattrapé une personne, qui n'a pas décollé de ma roue arrière jusqu'au ravitaillement (bien 20km je penses)... J'ai bien réussis à lui mettre quelques longueurs dans une descente technique, mais elle s'est empressé de revenir derrière tout de suite après

Je vois au loin un groupe, et pas mal de coureurs isolés derrière... J'arrive à les garder à distance raisonnable, mais avec ce vent défavorable je n'arrive pas à reboucher le trou alors que je dois être à plus de 35km/h compteur... Je rattrape 2/3 personnes isolés, mais mise à part un qui m'a passé un relais, tous les autres sont juste resté dans ma roue... Pour me poser une mine dès que j'ai un peu ralentie le rythme... Vraiment très solidaire.

Et ça va être comme ça jusqu'à l'arrivée... Un groupe m'a bien rattrapé, mais les efforts d'avant ne m'ont pas permis de rester bien longtemps avec eux, dommage ça m'aurai bien été utile sur certaines portions.

D'ailleurs pour l'ironie, on est 2 à se faire sortir du groupe quasi au même moment, il m'a passé un relais de 20/30sec avant de me dire, "désolé je ne pourrai pas repasser, je suis cuit", de mon côté pas de soucis, mais à un moment dans un rond-point je comprend mal la signalisation et je prend la mauvaise sortie... Du coup il m'a mis 100m, que je n'ai jamais réussis à reboucher, et il ne m'a jamais attendu et s'est mis dans la roue d'une autre personne... Vive la solidarité

S'en suit un long moment en solitaire, où je suis même bloqué à 15km/h sur une portion normalement roulante tellement que le vent est fort...

J'arrive à me faire un peu plaisir sur les 4 derniers kilomètres en roulant à 39km/h de moyenne, car on est rentré dans Montélimar, et on est un peu plus abrité...

Je termine 147ème / 366 à l'arrivée. Dommage que je n'ai pas encore retrouvé un niveau correct, car les côtes n'étaient pas très raide et pouvait se passer en force, ce qui me convient assez bien en général.
Autre gros point noir, ce manque de solidarité en cyclosportive, ça gâche vraiment tout...

RDV ce dimanche à la Provençale Sainte-Victoire pour la prochaine épreuve.

Lien Strava :
https://www.strava.com/activities/2289518827